Corne de l’Afrique: l’UNICEF en action contre la crise humanitaire

L’UNICEF a acheminé par les airs une aide nutritionnelle d’urgence ainsi que des équipements pour améliorer l’accès à l’eau à Baidoa, ville située dans le sud de la Somalie.

Près de 2,3 millions d’enfants souffrent de malnutrition aigue en Somalie, au Kenya et en Éthiopie. La population somalienne est à l’épicentre de la catastrophe nutritionnelle. Cette situation, résultat des effets conjugués des conflits, de la sécheresse et de la hausse des prix des denrées alimentaires, est considérée comme la crise humanitaire la plus grave au monde.
En Somalie, plus de 500 000 enfants ont un besoin urgent d’assistance. 80% d’entre eux se trouvent dans le sud du pays où la situation est la plus critique.
« L’UNICEF vient d’acheminer par avion 5 tonnes d’approvisionnement à Baidoa dont des aliments thérapeutiques et des médicaments pour venir en aide aux enfants, mais également des équipements favorisant l’accès à l’eau potable pour les déplacés. De l’assistance médicale est également en route via Mogadiscio, comprenant des médicaments essentiels pour traiter les maladies infantiles les plus courantes, comme les infections respiratoires, les diarrhées etc., afin de venir en aide à  100 000 personnes sur une période de 3 mois », explique Rozanne Chorlton, représentante de l’UNICEF en Somalie. « Nous sommes prêts à intervenir partout en Somalie, à condition que nous ayons un libre accès aux enfants affectés les plus vulnérables. »

Entre janvier et mai 2011, l’UNICEF et ses partenaires ont pris en charge plus de 100 000 enfants sévèrement malnutris, grâce à la mise en place de 800 centres nutritionnels à travers la Somalie. Parmi eux, 460 ont trouvé la mort (en moyenne 90 par mois). 86% des enfants décédés viennent des régions du centre et du sud du pays. Il ne s’agit là que des décès recensés. De très nombreux autres enfants décèdent avant même d’atteindre les centres nutritionnels.
« Répondre à la crise nutritionnelle est d’une urgence absolue, vitale pour les enfants. Mais l’apport de nourriture n’est pas suffisant. Les enfants et leurs familles ont également besoin d’une assistance en matière de santé, d’accès à l’eau potable, d’hygiène et de protection », souligne Rozanne Chorlton.
En plus des interventions menées sans interruption dans la plupart des régions du centre et du sud de la Somalie, notamment à travers 500 centres de nutrition thérapeutiques et supplémentaires, l’UNICEF continue d’intensifier ses interventions. L’organisation renouvelle son appel à la générosité publique pour soutenir ses programmes de secours sur place.

Pour faire un don http://www.unicef.fr ou Unicef/Urgence Corne de l’Afrique BP 600 75006 Paris

Publicités
  • Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s