Frimousses à Pessac

DRÔLES EN FOLIE, c’était samedi 10 juin sous un soleil de plomb mais à l’ombre des chênes du parc du centre de loisirs de ROMAINVILLE à PESSAC. L’UNICEF qui était conviée à cette après midi récréative et ludique organisée par la ville de Pessac pour les enfants de 3 à 12 ans, a animé un atelier de poupées Frimousses grâce à quatre bénévoles : Annie D ,Annie C, Jeanne et Chantal. Cet atelier a rencontré un franc succès auprès des enfants qui ont pu, grâce à leur créativité, donner une identité à une trentaine de poupées Frimousses. Un grand merci aux bénévoles présents qui ont animé avec brio cet atelier ainsi qu’aux futures bénévoles Sylvie et Hawa qui sont venues nous rejoindre sur notre atelier et ont pu, ainsi, découvrir une des activités de l’UNICEF.

Publicités

Vestiaire A.G. MAIF

 Les 25 et 26 mai derniers, malgré un grand weekend prolongé et ensoleillé, des bénévoles de l’UNICEF ont répondu présents pour assurer la gestion du vestiaire de l’assemblée générale de la MAIF qui s’est tenue au Plais des Congrès de Bordeaux. Un grand merci à eux pour leur disponibilité. L’assemblée générale de la MAIF a réuni 900 personnes chaque jour et 1800 personnes pour la soirée festive organisée le jeudi de 19 heures à minuit.

La MAIF  a fait un don de 2000€ à l’UNICEF pour cette prestation et lors des deux jours nous avons récolté environ 300€ de dons des participants à l’assemblée générale. Une très belle prestation assurée par  tous les bénévoles présents et encore un grand merci à tousVestiaire MAIF

Soirée Unicef Campus & Rotaract

Une soirée festive au profit de l’UNICEF a été organisée par l’UNICEF Campus et le ROTARACT de Bordeaux le vendredi 19 mai au WIGI Co-Working rue Condillac à Bordeaux.

Une soirée conviviale autour de jeux de société et de jeux qui a permis de sensibiliser à l’action de l’UNICEF par les vidéos diffusées, les affiches et notre stand de ventes tenues par trois bénévoles.

Une belle soirée conviviale à laquelle la jeunesse a répondu présentesoiree bordeaux jeux 1soiree bordeaux stand

Conférence sur les violences faites aux femmes.

Mardi 11 avril, accompagnée de bénévoles Laura Manana (Jeune Ambassadrice) a fait une conférence au lycée Victor Louis de Talence sur les violences faites aux femmes dans le monde.

Ce qu’il faut savoir aujourd’hui, c’est que beaucoup de violences sont encore faites aux femmes. Le monde compte aujourd’hui 1,1 milliard de filles et d’adolescentes. Au moins 200 millions d’entre elles subissent des violences tant physiques que psychologiques. Dans plus de 30 pays ces fillettes subissent des mutilations génitales. « C’est en Egypte, en Ethiopie et en Indonésie, que l’on retrouve la majorité de ces filles excisées » précise Maélys. Laura rajoute que ces excisions d’ordre culturelle constituent un problème mondial et violent les droits des enfants.

La Conférence portait également sur un autre phénomène préoccupant : le mariage précoce des jeunes filles. C’est en Afrique Subsaharienne et en Asie du Sud que la pratique est la plus répandue. Les filles sont le plus souvent mariées lors de la puberté ou bien avant. Il est difficile de connaître le nombre exacte car les données restent peu officielles, et très peu sont recensées. Les parents décident de marier leurs filles pour un bon nombre de raisons. La première étant la pauvreté. Les familles considérant leurs filles comme « un fardeau économique ». Dans d’autres pays, marier leur fille permet d’éviter qu’elles tombent enceintes en dehors du mariage.IMG_1970.JPGVous trouverez dans ces liens d’autres explications sur les violences faîtes aux femmes : https://www.unicef.fr/dossier/excision-et-mutilations-genitales-feminines

https://www.unicef.org/french/protection/57929_58008.html

« Aujourd’hui, nous sommes venus vous faire prendre conscience de cette chance que vous avez de vivre dans un pays développé, et en même temps mettre en lumière ces pratiques barbares. » explique Alexandre aux élèves. Avec la mise en place des Objectifs de Développement Durable, l’UNICEF espère que d’ici à 2030, les inégalités entre filles et garçons seront réduites, voire supprimées…

Jade M’Bow